Architecture gothique

Ce type d’architecture est réputé avoir été le premier type d’architecture reproduit dans toute l’Europe. Certains des bâtiments les plus impressionnants de ce style sont la basilique Saint-Denis, Notre-Dame de Chartres et Notre-Dam de Reims où les rois de France ont été couronnés. En plus de ces églises, des palais religieux ont également été construits, le Palais des Papes étant un monument survivant.

Roman

Comme toute l’Europe occidentale, à l’exception de l’Espagne et du Portugal, qui ont choisi d’adopter l’architecture Mooresqure, la France a également adopté l’architecture de style roman, un mélange d’ancienne architecture gothique et romaine. Le signe le plus important de ce style qui subsiste est la basilique Saint-Sernin de Toulouse, la plus grande église romane d’Europe.

L’architecture au Moyen Âge

C’était l’ère des châteaux fortifiés où les seigneurs du manoir exerçaient leur autorité sur leurs sujets serfs. Des villes fortifiées se sont finalement développées et la plupart des châteaux français sont tombés en ruines. Des châteaux comme le Château Caillard de Richard Cœur de Lion ont été démolis, tout comme le Château de Lusignan, l’immense Château de Vincennes et les Châteaux du Cather.

Baroque

Après la guerre de 100 ans a inauguré une ère de nouvelle transition architecturale, c’était l’époque de la Renaissance française lorsque les architectes d’Italie et d’Espagne ont ajouté leur style à l’architecture française dans un style d’architecture connu sous le nom de style baroque principalement dans la vallée de la Loire. Le style s’est épanoui principalement dans le Val de Loire où d’impressionnants palais résidentiels tels que le Château de Chambord, le Châtaeu de Chenonceau et le Châtaeu d’Amboise ont été construits. L’architecture s’épanouit également dans le domaine séculier avec le château de Versailles et la coupole des Invalides.

Architecture post-révolution

Le néoclassicisme était la caractéristique principale de la France de l’après-révolution, bien que le style ait existé bien avant la révolution dans des bâtiments tels que le Panthéon parisien et le Capitole de Toulouse. Les structures les plus représentatives de ce type se trouvent dans l’Arc de Triomphe et la Sante Marie-Madeleine.

Sous Napoléon III

Lorsque le neveu de Napoléon est monté sur le trône français en tant que Napoléon III sous le Second Empire, une nouvelle vague de conception et de rénovation architecturale urbaine a balayé le pays. Des bâtiments extravagants appelés architecture du Second Empire, comme le Palais Garnier néo-baroque, ont commencé à apparaître tandis que Haussmann a commencé la rénovation de Paris. Simultanément, une résurgence du style gothique est apparue à travers l’Europe et la France grâce à la présence d’architectes tels qu’Eugène Viollet-le-Duc et le célèbre Gustave Eiffeil dont l’ingéniosité a créé l’emblématique Tour Eiffel.

Architecture du XXe siècle.

Une combinaison de styles architecturaux à la fois modernes et traditionnels a été adoptée par les architectes français de l’époque, comme en témoigne la pyramide du Louvre. En raison des types uniques et diversifiés de bâtiments architecturaux existant dans le pays, ainsi que des profils bas, il était difficile de mélanger les gratte-ciel avec les bâtiments traditionnels. Pour cette raison, un seul quartier, le quartier financier de La Défense accueille un grand nombre de gratte-ciel. Les grands ponts présentent également une structure interdite à intégrer dans l’environnement architectural.